Le vélo comme moyen de déplacement est complémentaire des transports en commun : favoriser l’intermodalité est donc au cœur de l’action de plaidoyer du collectif vélo Pays de la Loire.  Faciliter l’intermodalité, en offrant des équipements et des services adaptés, aussi bien pour les déplacements du quotidien qu’en matière de tourisme, s’avère être l’un des incontournables au développement des pratiques. C’est pourquoi nous participons à la diffusion des supports présentant les offres à destination des personnes souhaitant utiliser les services vélos / trains (aide à l’achat de vélo, billets live, Loire à Vélo,  …) et soutenons un objectif fort de cyclabilité, tant pour les personnes se déplaçant quotidiennement en train et souhaitant y associer un vélo que pour les déplacements liés aux loisirs.

Cheffe de file des mobilités, gestionnaire des Pôles d’Échange Multimodaux (PEM) et des transports interurbains (TER, cars, etc.), l’influence de la Région est décisive pour mettre en œuvre voire aller au-delà des nouvelles mesures introduites par la LOM qui imposent notamment un minimum d’emplacements vélo à bord de tous les trains neufs et rénovés (décret du 19 janvier 2021) ainsi que des stationnements vélo sécurisés aux abords de toutes les gares (décret d’application à venir). La région comporte 136 gares réparties sur le territoire et 1565 km de lignes. Cela représente 585 trains quotidiens dont 400 TER.

Nous soutenons l’objectif de rendre 100% des gares, des quais et des trains accessibles à vélo, via notamment les mesures suivantes :

  1. En finançant les liaisons cyclables de rabattement
    👉pour les gares et les points d’arrêt Aléop
    👉périmètre prioritaire de 10 km, ou plus pour relier des points d’attractivité (lycées, groupements d’entreprises, zones d’habitation etc…) notamment dans les territoires moins denses
    👉cofinancement de 50% ;
  2. En installant des stationnements vélo (sécurisés et standards) équipés (station de gonflages, outils…) correspondant à 10% de la fréquentation journalière entrante de chaque gare et Pôle d’Échange Multimodal, pour les gares et les points d’arrêt (bus/car/tram-train) Aléop
  3. En permettant 100% d’accessibilité vélo dans les gares et aux quais (véritables rampes, tapis roulants, signalétique et informations adaptées)
  4. En garantissant un minimum de 8 places vélo sur l’ensemble des trains
    👉mais équiper progressivement non seulement le matériel neuf, comme le prévoi la loi, mais également le matériel déjà en place (et commandé avant le 15 Mars 2021), notamment en profitant des révisions de mi-vie
  5. En équipant les cars organisés par la Région de racks ou crochets, ménageant la possibilité d’embarquer au moins 5 vélos non-démontés (= mise en conformité LOM).

Le collectif Vélo Pays de la Loire appartenant à la FUB, nous sommes de fait adhérent au collectif “Mon vélo dans le train”.

Nous soutenons également la pétition pour plus d’inclusivité sur ces enjeux, pour que les trains soient accessibles aux tandems, tricycles et aux vélos pousseurs. En effet, tous les vélos ne sont pas acceptés dans les trains, créant de fait une discrimination envers certaines personnes ou type de pratique cycliste.

Aujourd’hui d’après les données dont nous disposons :

👉24% des gares sont équipées de stationnement en abris sécurisé

👉61% des gares sont équipées de stationnement type arceau “cyclo-blocs” (non-satisfaisants)

👉il n’y a pas de diagnostic précis sur les arrêts d’autocar.

Calendrier des actions menées par le collectif :

> Automne 2021 : grâce aux bénévoles des associations membres, un audit sur les conditions d’accueil vélo de 16 des 136 gares des Pays de la Loire est réalisé. Retrouvez ici la synthèse de ces observations de terrain

Cliquez ici pour récupérer le document

> 18 novembre 2021 : en visio-conférence, une réunion sur l’emport des vélos dans les trains avec la SNCF Gare et Connexion, SNCF TER, la FNTV. Retrouvez la synthèse de ces deux réunions en cliquant ici.

> 21 octobre 2021 : le Collectif et Cyclamaine étaient au Mans avec Gares et connexions et la Région Pays de la Loire, entre autres, pour échanger sur la cyclabilité des gares et l’intermodalité. Au menu : stationnement sécurisé et en quantité suffisante, une infos plus claire et plus accessible, la location de vélo en gare d’arrivé et l’emport dans les trains.

> 20 octobre 2021 : participation au comité de ligne du péri-urbain nantais.

> Eté 2021 : le collectif lance sa “fiche d’observation de la cyclabilité des gares” afin de permettre à chaque cycliste d’évaluer la cyclabilité des gares, sur les critères suivants : informations disponibles, trajets d’accès, stationnement des vélos, services en gare, emport du vélo dans les trains.